Un vrai Vans park en région parisienne pour l’été 2019

Maj Mai 2019

Photo du chantier vu d’un drône, le bowl actuel donne une bonne idée de la proportion du nouveau spot. Source le FB de la Commission Skatepark de la fédé


Maj Mai 2019 les travaux (source instagram)

Gros travail de préparation pour mettre en place le skatepark il faut creuser pour définir les contours. A doite, on voit looping filmer le making of. ;o)

Avant de creuser on a du faire table rase


Nouvelle de l’année ?

Au moins nouvelle du moment dans la french skate scène… on avait eu écho d’un GROS projet pour l’extension du flow bowl Béton installé sur les anciens terrains de tennis extérieurs du Skatepark Cosanostra Chelles, là où se déroule tous les étés le Skaterock

le projet Chelles 2019, regarder les proportions en comparant avec le bowl existant

C’est enfin signé pour le bonheur du club et des skaters Français… Un vans park en région parisienne géré par un VRAI club ténu par une équipe motivée et compétente perso ça faisait longtemps que je l’attendais. C’est aussi la reconnaissance du travail accompli depuis des années par les Chellois

Je me ferais un plaisir de vous raconter les suites du projet sur sk8picardie… (rappel Chelles >< Picardie c’est très faisable en caisse)


Revue de presse

Chelles : le skatepark Cosanostra entame sa mue pour accueillir les JO Paris 2024

>Île-de-France & Oise>Seine-et-Marne|Hendrik Delaire|08 avril 2019, 16h21|0

Chelles, mercredi 3 avril. Des arbres ont été abattus pour préparer le chantier d’extension du skatepark Cosanostra, qui débute de ce vendredi. LP/Hendrik Delaire

La superficie va presque être quadruplée pour accueillir l’étape européenne des Championnats du monde en août. Mais le site se positionne surtout pour organiser une épreuve lors des JO Paris 2024.

Le skatepark change de visage et de courbes pour peut-être accueillir les Jeux olympiques 2024. Les travaux de l’extension du bowl du skatepark Cosanostra débutent ce vendredi à Chelles.PUBLICITÉ

C’est ici que doit se tenir le 10 août prochain, l’étape européenne du circuit mondial Vans Park Series. Organisée par l’équipementier de skateboard Vans, cette épreuve est préqualificative pour les JO 2020 à Tokyo, première olympiade où la discipline sera présente en compétition.

Pour pouvoir accueillir cette épreuve internationale, la municipalité et l’association Tribe skateboard club gestionnaire du skatepark ont décidé d’agrandir le bowl (NDLR : un module de skatepark en forme de piscine évidée, qui se situe entre le street et la rampe) de 800 m², en le faisant passer de 300 m² à 1 100 m².

Un spécialiste du béton projeté viendra de Montpellier

Objectif de cet investissement : espérer accueillir les épreuves de skate des J0 de Paris 2024 dans la catégorie bowl. Coût de l’équipement : 340 000 € cofinancés à hauteur de 150 000 € par Vans, et pour un montant de 189 000 € par la municipalité, le Centre national pour le développement du sport (CNDS), la région Ile-de-France et le conseil départemental de Seine-et-Marne.

Si le chantier a officiellement débuté ce lundi, les travaux de terrassement menés en collaboration avec la société Progreen, spécialiste des terrains de sport devraient se poursuivre jusqu’au courant du mois de mai.PUBLICITÉ

L’entreprise CBTS spécialisée dans la réalisation d’ouvrage en béton projeté viendra spécialement de Montpellier (Hérault) pour réaliser le revêtement courbé du bowl, d’une épaisseur de 20 cm mêlant une couche métallique et un enrobé de béton. Le chantier devrait se terminer le 30 juin prochain. Une durée pendant laquelle les activités du skatepark et ses heures d’ouverture demeureront inchangées.

« Nous allons ensuite préparer la compétition du 10 août prochain à laquelle participeront des skateurs de niveau international venus de tous les continents, en espérant que des Français remporteront la compétition », se projette Mathias Thomer, coordinateur de l’association Tribe skateboard.Seine-et-MarneJO Paris 2024skatepark CosanostraVansAssociation Tribe skateboard club


Le Parisien > Chelles : le skatepark fait un pas de plus vers les JO

>Île-de-France & Oise>Seine-et-Marne|Hendrik Delaire|01 février 2019, 17h32|0

Chelles, juillet 2017. La superficie du skatepark de Cosa-Nostra va être presque quadruplée pour accueillir l’étape européenne du Vans Park Series. LP/Hendrik Delaire

C’est signé. Le skatepark Cosa-Nostra accueillera, en août, l’étape européenne du Vans Park Series, qui pourrait être qualificative pour les JO 2020. Le site chellois se place surtout pour organiser l’épreuve de bowl des JO 2024.

Shanghai, São Paulo, Montréal, Salt Lake City et… Chelles. Ce seront, cette année, les cinq destinations des meilleurs skateurs du monde, pour les cinq étapes du Vans Park Series, l’équivalent des championnats du monde de skateboard dans la catégorie bowl.

Parmi des métropoles d’envergure mondiale, le skatepark municipal Cosa-Nostra a donc réussi à tirer son épingle du jeu, pour accueillir le 10 août prochain, l’étape européenne de ce circuit mondial.

La deuxième commune de Seine-et-Marne dame ainsi le pion à la ville suédoise de Malmö, en organisant une épreuve qui pourrait être qualificative pour les JO 2020, à Tokyo.

L’information a été officialisée ce jeudi par l’équipementier de skateboard Vans, organisateur du circuit mondial, par la municipalité de Chelles et par l’association Tribe Skateboard Club, au moment de signer une convention pour financer l’agrandissement du bowl. C’est sur ce style de module, ressemblant à une piscine vidée, que se dérouleront une partie des épreuves olympiques dans trois ans.

« C’est trois fois moins cher qu’un terrain de foot synthétique ! »

« En extérieur, le bowl de 300 m² sera agrandi, avec la construction de 800 m² supplémentaires, pour atteindre les 1 100 m². Grâce à cet agrandissement, le skatepark serait aux normes pour accueillir une épreuve de niveau international », explique Mathias Thomer, président et membre fondateur du skatepark.PUBLICITÉ

Coût de l’équipement : 340 000 euros cofinancés par Vans, à hauteur de 150 000 euros et par la municipalité, pour un montant de 189 000 euros. « C’est le prix d’un appartement. C’est trois fois moins cher qu’un terrain de foot synthétique ! », souligne Mathias Thomer.

La majorité de la part municipale sera prise en charge par le Centre national pour le développement du sport (CNDS), la région Ile-de-France et le conseil départemental, auprès duquel le conseil municipal de mardi soir a décidé de solliciter une subvention.

Si la construction du module est indispensable pour accueillir l’étape du circuit mondial, Tribe Skateboard Club entend profiter de ce nouvel équipement pour réaffirmer son statut olympique et sa volonté d’organiser l’épreuve de bowl en 2024.

Une ambition affichée dès septembre 2017 par l’association, qui s’est clairement positionnée, dans le sillage de la base nautique olympique de l’île de loisirs de Vaires-sur-Marne.

-

Chelles, jeudi. Le maire Brice Rabaste (au micro) et Mathias Thomas (à sa gauche), président et membre fondateur du skatepark, lors de la signature de convention avec Vans. Ville de Chelles

UNE ÉPREUVE QUALIFICATIVE POUR TOKYO 2020 ? La marque américaine Vans est en pourparlers avec la fédération mondiale pour que son circuit soit qualificatif pour les JO 2020. La fédération doit arrêter le format de qualification en mars.

À l’instar des tournois du grand chelem en tennis, les quatre premières étapes sont celles qui rapporteraient le plus de points pour déterminer un classement mondial des skateurs.

Les mieux classés seraient, soit qualifiés directement pour les Jeux olympiques de Tokyo, soit lors de la cinquième étape du Vans Park Series qui fait office de championnat du monde qualificatif.

L’étape chelloise ne serait que préqualificative dans le second cas. Cosa-Nostra, qui est aussi centre technique national depuis janvier 2017, pourrait alors organiser un championnat national ou européen également qualificatif, mais qui rapporterait moins de points que le Vans Park Series.

%d blogueurs aiment cette page :