Péronne 2019, un projet de skatepark ?

Mai 2018 on avait déjà abordé la question sur sk8picardie. On revient sur le sujet en février 2019, le projet initial ayant du plomb dans l’aile…

Fac similé source Le Courrier Picard
Pour résumer, c’est pas gagné mais c’est pas mort non plus. Comme souvent c’est pas le projet en lui meme qui peut trouver une opposition frontale mais son emplacement.
Sinon un skatepark à ciel ouvert ça veut dire un skatepark pas indoor ?
On met @vivien sur le coup ? ;o)

LOISIRS (NDLR toujours rien à voir avec le sport)

Un skatepark à ciel ouvert à Péronne la rentrée prochaine ?

Par Anne Kanaan | Publié le 08/02/2019 partager twitterLe journal du jour à partir de 0.75€

Pour Jean-Michel Isèbe mieux vaut occuper les jeunes en les aidant à trouver un emploi.

Pour Jean-Michel Isèbe mieux vaut occuper les jeunes en les aidant à trouver un emploi.

Si la municipalité à finalement renoncé, face à la pression des riverains, à son méga «pôle de jeux» de 600000 euros censé donner un nouveau visage au quartier du Mont Saint-Quentin, il n’en n’est pas moins que le sujet continue d’animer les réunions de ce quartier, comme ce fut le cas mercredi 6 février. « Il y a d’autres priorités, s’exclame Jean-Michel Isèbe, riverain. Bien sûr, elles sont moins spectaculaires mais elles existent quand même ! ».

Pas totalement abandonné

Si la création d’un grand parc de 6 hectares offrant une panoplie d’équipements sportifs, est pour l’instant en suspens, dans l’esprit de certains élus, tels que Philippe Varlet, adjoint à l’urbanisme, il est pourtant viable. « Je pense qu’il faut le reprendre depuis le début et le monter avec les habitants. J’estime que c’est un projet qui devrait être fait d’ici la fin de la mandature, il est important pour les jeunes et pour tous ».

En attendant, c’est un skatepark en plein air, agrémenté de structures en béton, qui pourrait voir le jour au niveau du centre aquatique. « Nous en sommes au stade de l’étude d’implantation actuellement, nous analysons les plans des terrains que nous avons à disposition. J’espère que ce projet se fera et que le skatepark pourra voir le jour à la rentrée prochaine », déclare l’adjoint.

Si pour l’élu, « envoyer les jeunes à l’autre bout de Péronne peut paraître étrange, surtout que l’objectif était d’éloigner le parc du lycée », pour certains riverains, contre le projet initial, il est « préférable de centraliser le sport là-bas, les jeunes peuvent y aller à pied », estime Éliane Taillefer, 73 ans. Le débat ne semble donc pas terminé.

196total visits,5visits today

%d blogueurs aiment cette page :