The Young Street Part Volume 2 est sortie !

A voir sur le Youtube de Paul Julliard https://www.youtube.com/@pauljuillard6236

Salut tous le monde, après 2 ans, on est de retour avec du lourd !!!!
On est tellement heureux de vous présenter la suite de notre projet : « THE YOUNG STREET PART 2 » qui voit le jour après des hauts et des bas, mais surtout un taff qui surpasse nos attentes par rapport à ce que l’on c’était fixé… Un grand merci à toutes les personnes qui ont rendus ce projet possible, la famille, les amis et les amis qui pour moi compte comme pour la famille !
MERCI CALAISFORNIACLOTHING, PARADISESKATEBAORD ET EKIDENSKATESHOP !! Je pourrais vous raconter toutes les aventures des voyages et des clips, mais je vais vous laissez kiffé devant la vidéo ahah 😉
N’hésitez pas à aller checker le boulot monstrueux du cameraman, monteur et producteur de la vidéo sur Instagram : @xruben_photox (Ruben Christen) Nos comptes Instagram : @paul_jld_(Paul Juillard) /@lilcleem (Clément Huret) Likez, Commenter, Partagez et Faites moi vivre cette vidéo. Merci à vous on se voit bientôt…


Sur France Info Hauts de France

A lire ici https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/j-ai-toujours-su-que-je-voulais-monter-un-projet-autour-de-ma-passion-deux-talentueux-skaters-font-le-buzz-sur-youtube-2931489.html


Source la Voix du Nord

Deux espoirs calaisiens sortent leur film de skate

Clément Huret (à gauche) et Paul Juillard (à droite) ont sorti « The young street part volume 2 », un film de skate, sur YouTube.

Clément Huret (à gauche) et Paul Juillard (à droite) ont sorti « The young street part volume 2 », un film de skate, sur YouTube. –  Ruben Christen

Clément Huret et Paul Juillard sont les stars de « The young street part volume 2 », un film de skate sorti début février sur YouTube. Un projet personnel qui n’a rien à envier aux vidéos des pros de la discipline.

Ils font partie des espoirs du skate calaisien. D’un côté Clément Huret, 15 ans, lycéen à Sophie-Berthelot. Il a commencé le skate à 8 ans. De l’autre, Paul Juillard, 17 ans, lycéen à Saint-Omer. Lui a débuté la discipline un peu plus tard, vers 12 ans. Ces deux licenciés du Skate club de Calais signent « The young street part volume 2 », un film de skate d’environ dix minutes, sorti il y a quelques jours sur YouTube.

Les deux espoirs du skate sont passés par Lille, Paris, Lyon et évidemment Calais.
Les deux espoirs du skate sont passés par Lille, Paris, Lyon et évidemment Calais.

Figures impressionnantes, images aériennes, plans léchés et photographie soignée, montage pro… la vidéo réalisée par Ruben Christen, jeune vidéaste amateur du Valenciennois, n’a rien à envier à celles des skateurs pros.

Aller plus loin

À l’origine il s’agit « d’un projet pour le plaisir. On voulait plutôt skater en « street » (ndlr : sur des environnements urbains) plutôt qu’en skatepark », explique Clément, à propos du volume 1 sorti en septembre 2022 sur YouTube. Un premier film, qui totalise un score honorable de 1 600 vues. « On s’est dit pourquoi pas faire le volume 2 avec plus de budget, plus de villes et plus de tricks. »

Pour cette partie 2, ils sont allés plus loin. Le tournage a débuté en février 2023. Côté budget, « on est environ à 2000 euros ». « Une partie a été payée par Calaisfornia (qui sponsorise les skateurs) et le reste, c’était de notre poche », ajoute Clément. Dans cette aventure, les deux skateurs sont passés par Lille, Paris, Lyon et évidemment Calais. « On devait faire Bordeaux mais ça n’a pas pu se faire », indique Paul.

« Tu n’as pas envie de te faire mal »

« Tous les spots étaient durs, on s’est mis des objectifs de fou. Lyon c’était difficile, il faisait 40°C ». Les plus techniques ? « Le Trocadero à Paris, ou le Palais de Tokyo. » Clément confirme et relance. « Le plus impressionnant ? C’était à Lyon, un saut de onze marches en « flip » (rotation latérale du skate, à 3 min 08 dans le film).

En face de ce genre de spot, il faut surtout regarder si ça roule bien juste avant les marches. Nettoyer l’élan et la réception et surtout il ne faut pas réfléchir et se lancer. » « Il l’a fait en trois ou quatre essais. Sur ce spot, tu n’as pas envie de te faire mal, tu y vas à fond. C’est haut et long », complète Paul.

« J’aimerais vivre du skate »

Au-delà de l’aspect sportif, l’aventure a été avant tout humaine. « Je me suis découvert moi-même. Je ne pensais pas aller aussi loin. Voyager. J’ai pris en maturité », avoue Paul. Côté palmarès, il a fait un résultat honorable aux battlex des régions chez les adultes en 2023. Quant à Clément, il décroche une 3place chez les jeunes.

S’il n’a pas été sélectionné en équipe de France, la performance lui a permis de décrocher un sponsor : Décathlon. « J’aimerais vivre du skate », ambitionne Clément qui skatera chez les adultes l’an prochain. Avec des jeunes motivés et des infrastructures adaptées, l’avenir de la discipline à Calais semble s’annoncer… comme sur des roulettes.


Zoom sur le Skate club de Calais

  • 188. Le nombre d’adhérents dont 122 licenciés.
  • 4 ans. L’âge à partir duquel on peut commencer la pratique du skate (si autonomie et présence d’un adulte).
  • 3. Le nombre de professeurs encadrants bénévoles.
  • 70 euros. Le prix de la licence pour les moins de 13 ans (80 euros pour les adultes).
  • La licence donne accès aux cours et aux créneaux du soir, du mercredi au samedi de 19 h 30 à 21 h 30. Deux horaires de cours le samedi matin à 10 h 30 et 11 h 45 (durée une 1 h).
  • Prêt de matériel possible le 1er mois pour les débutants.

The Young Street Part Volume 2 est sortie !

Copy link
Powered by Social Snap